Avec l’arrivée de l’hiver, le moment est venu de toiletter vos arbres et vos arbustes. L’objectif de l’élagage est de nettoyer leur couronne en réduisant la longueur et le nombre de branches. L’élagage répond à des critères d’esthétisme, de production et de sécurité pour alléger l’arbre et éviter que les branches se cassent.

Comment élaguer un arbre ou un arbuste ?

Quel que soit l’outil utilisé pour élaguer un arbre, il doit être parfaitement aiguisé pour faire des coupes nettes, sans déchirures. Tailler un arbre, c’est, en effet, le mutiler. Il est primordial de couper au bon endroit.

Le plan de coupe idéal va de la ride de branche de l’écorce, située au-dessus de la branche, à la limite extérieure du col de la branche, sur le dessous. Cette ligne n’est pas toujours évidente à trouver. Exercez-vous à les repérer avant de tailler. Pour raccourcir une branche, taillez au ras d’un tire-sève. Ce rameau secondaire favorisera la cicatrisation en évitant la prolifération de petites branches.

La cicatrisation se fait par recouvrement de la plaie de taille à partir des tissus situés sur le pourtour. C’est le bourrelet de cicatrisation. Un badigeonnage de la plaie avec un mastic cicatrisant protégera l’arbre de l’invasion de parasites, mais ne palliera pas une taille mal faite.

Quels outils utiliser pour élaguer un arbre ou un arbuste ?

Les outils employés pour élaguer les arbres et les arbustes sont essentiels. De même que la manière de se servir de ces outils d’élagage et de les entretenir.

  • Les sécateurs et coupe-branches conviennent pour les branches basses d’un diamètre inférieur à 40 mm.
  • L’échenilloir convient pour les branches en hauteur et pour des diamètres allant jusqu’à 30 mm.
  • La scie à élaguer prend le relais ensuite. Beaucoup d’échenilloirs sont maintenant proposés avec une lame de scie pour les rendre d’un usage universel. Mais celle-ci s’avère bien souvent encombrante et alourdit l’outil. Ces outils permettent de travailler jusqu’à 7 m de hauteur.

L’élagage est un travail fatigant car il faut tenir les outils à bout de bras. Le ballant est aussi important. Les outils d’élagage légers trouvent ainsi tout leur intérêt. Le manche doit être rigide pour que l’outil ne se balance pas en haut de l’arbre !

Au-dessus de 6 m, ne travaillez pas à partir d’une échelle car c’est la chute  assurée ! Faites plutôt appel à un élagueur.