Jardiner une terre argileuse ou lourde n’est pas si difficile qu’on le croit. Il suffit d’appliquer quelques techniques particulières. Beaucoup de plantes se satisfont d’une terre argileuse. Certes, une terre argileuse se travaille plus qu’une autre terre et demande plus d’efforts mais le résultat n’en sera que plus beau et tout le monde enviera votre beau jardin !

Comment reconnaître une terre argileuse ?

Une terre est argileuse lorsqu’elle contient des sables très fins qui sont réunis par de l’argile, qui joue le rôle d’un mortier, d’où la consistante compacte de la terre.

On dit aussi que c’est une terre lourde car elle se gorge d’eau et colle aux outils.

Une terre lourde ou argileuse se reconnaît à sa couleur. La terre possède des teintes jaune, orangé voire rouille.

On peut aussi reconnaître une terre argileuse à l’aspect :

  • La terre est composée de grosses mottes compactes
  • La terre colle lorsqu’elle est mouillée
  • La terre est dure et crevassée lorsqu’elle est sèche

Vous pouvez aussi effectuer un test :

  • prendre un peu de terre dans la main
  • la pétrir
  • Si elle vous semble lisse, c’est que la terre contient de l’argile.
  • Si vous pouvez en faire une boule facilement, c’est que la terre contient de l’argile.

Comment travailler une terre argileuse ?

Il existe une technique ancienne : le double bêchage. Il s’effectue à  la fin de l’été, en automne ou au milieu du printemps lorsque le sol est humide mais non collant. Cette technique est tombée en désuétude car elle demande beaucoup d’efforts. Elle a pourtant fait largement ses preuves !

  1. Creuser une tranchée large de 2 fers de bêche de profondeur (1 et 2)
  2. Déposer la terre plus loin sans les mélanger ni les intervertir
  3. Déposer du compost au fond du trou
  4. Creuser une tranchée d’un fer de bêche de profondeur (3) au fond de la 1
  5. Porter la terre à coté du tas précédent
  6. Creuser une tranchée d’un fer de bêche de profondeur (4) au fond de la 2
  7. Porter la terre 4 sur 3
  8. Poursuivre ainsi : la tranchée 5 ira sur 1, la 6 sur 4, etc.
  9. Les terres 1, 2 et 3 serviront à reboucher les dernières tranchées.

Pour augmenter la quantité d’air du sol, vous pouvez utiliser deux substances :

  • Le calcaire broyé : plus il est broyé finement, plus l’action est rapide. Vous pouvez aussi utiliser de la dolomie. Prévoir 250 grammes par mètre carré tous les deux ou trois ans pour une terre très argileuse. Épandre sur le sol labouré au début de l’hiver.
  • L’humus sous forme de fumier ou de compost mûr.

Incorporer lors du bêchage ou de la plantation.

La terre ameublie prend plus de volume, c’est pourquoi vous vous retrouvez avec une butte.

Où travailler une terre argileuse dans mon jardin ?

Ce n’est pas la peine de travailler la terre de tout votre jardin !

Un gazon s’accommode très bien d’une terre argileuse, surtout si vous choisissez un mélange dit rustique (riche en pâturin).

De même, certaines plantes s’épanouissent en terre lourde.

Porter plutôt votre attention sur les massifs, les plantations soignées et le potager.

Comment entretenir une terre argileuse ?

Une terre argileuse travaillée est facile à entretenir.

Maintenir la terre couverte d’une couche de matières organiques (feuilles mortes, tonte de gazon, paille, fumier). Les insectes, larves et autres vers se chargeront de les incorporer à la terre.

Plus la couche sera épaisse, plus la terre sera protégée :

  • elle évite le tassement de la terre provoqué par la pluie
  • elle freine le dessèchement
  • elle ralentit l’action du gel et du froid.

Dans le potager, aérer la surface avec une griffe ou une petite fourche après chaque passage

Des gestes simples vous permettront d’entretenir facilement votre terre lourde :

  • ne pas piétiner la surface de plantation
  • ne pas créer des massifs trop larges : vous devez pouvoir atteindre facilement le milieu du massif
  • poser des pierres ou des dalles pour accéder au cœur des plantations
  • utiliser des planches larges pour travailler dans le potager
  • pour éviter que la terre se gorge d’eau, surélever les massifs et creuser une bordure pour que l’eau puisse s’écouler
  • arroser uniquement aux pieds des plantes et couvrir aussitôt.

Comment planter dans une terre argileuse ?

L’usage d’une pelleteuse est fortement déconseillé car elle lisse les parois du trou !

La plantation des arbres et des arbustes en terre lourde est facilitée en faisant de grands trous :

  • 0,80 mètres à 1 mètre de large et de profondeur pour un arbre
  • 60 à 80 centimètres pour un arbuste.

Retirer les couches de différentes couleurs et faire des tas distincts selon ces couches.

Planter au sommet mais pas trop profondément.

Reboucher en respectant l’ordre des couches.

Vous pouvez intercaler du compost mûr entre chaque couche de terre.

Que planter dans une terre argileuse ?

Il existe de nombreuses plantes qui se contentent d’un sol argileux :

Arbres feuillus : arbre de Judée, aulne, bouleau, cerisier du Japon, charme-houblon, chêne, érable, frêne, peuplier, poirier, pommier, saule, sorbier, tilleul

Conifères : cyprès chauve, épicéa, pin noir d’Autriche, métaséquoïa

Arbustes : aronia, aucuba, berbéris, chèvrefeuille arbustif, cognassier du Japon, corête, deutzia, framboisier, fusain, groseillier, lilas, mahonia, millepertuis, noisetier, physocarpus, seringat, sureau, symphorine, viorne, weigela

Grimpantes : chèvrefeuille, clématites à petites fleurs, glycine, lierre, vigne ornementale, vigne vierge

Vivaces : acanthe, achillée millefeuille, aconit, anémone japonaise, asphodèle, brunelle, consoude, euphorbe, géranium, hémérocalle, hosta, myosotis vivace, œil de bœuf, phlox paniculé, pivoine, renouée, rhubarbe, rudbeckia

Annuelles ou bisanuelles : amarante, chrysanthème, cosmos, giroflée, lavatère, monnaie du Pape, nigelle, œillet d’Inde, tabac, thlaspi, zinnia

Bulbes : camassia, colchique, helléborine, jacinthe des bois, montbrétia, narcisse, nivéole, perce-neige, tulipe forstriana

Légumes : chou d’été, courgette, fève, poireau, pomme de terre, topinambour.