Les plantes en pot constituent souvent un joli cadeau. Mais il est aussi intéressant de prolonger leur attrait le plus longtemps possible, voire les faire fleurir plusieurs années. Plus fragiles que les plantes de pleine terre, les plantes en pot peuvent néanmoins durer avec un entretien régulier.

Au sommaire :

Où placer une plante en pot ?
Peut-on séparer les plantes des compositions en pot ?
Comment rempoter une plante en pot ?
Comment entretenir une plante en pot ?
Quelles sont les plantes-cadeaux qui ont le plus de chance de survivre ?

Où placer une plante en pot ?

La plupart des plantes en pot aiment être placée à la lumière. L’emplacement idéal est une exposition ensoleillée. La plante en pot ne doit pas être placée trop proche d’une fenêtre en raison des rayons du soleil et du froid. Les courants d’air peuvent être responsables d’une chute prématurée des feuilles.

Les plantes en pot apprécient une température ambiante moyenne de 15 à 17°C. Les températures plus élevées accélèrent la floraison alors qu’elle est compromise en dessous.

Essayez de trouver dans votre intérieur l’emplacement idéal pour votre plante en pot !

Peut-on séparer les plantes des compositions en pot ?

Les plantes des compositions en pot sont en général regroupées selon des critères esthétiques. Les besoins des différentes plantes sont parfois différents.

Il vaut mieux séparer les différentes plantes si vous voulez garder les plantes.

Les plantes se repiquent dans un pot légèrement plus grand que la motte de racine. Les plantes en pot peuvent ensuite être remises dans leur contenant initial, séparées par des billes d’argile. Cette action permet de bien leur distribuer la quantité d’eau adéquate.

Comment rempoter une plante en pot ?

Le rempotage d’une plante en pot s’effectue à la fin de l’hiver sauf en cas d’urgence.

Si les racines sortent du pot, si le substrat vous semble trop léger ou si le contenant s’est cassé, un rempotage de votre plante est nécessaire :

  • Le nouveau pot doit être à peine plus grand que le précédent.
  • Changer une partie du substrat qui est souvent trop tourbeux.
  • Utiliser un bon terreau de rempotage additionné de terreau de feuilles.
  • Effectuer un apport d’engrais deux à trois mois après le rempotage

Comment entretenir une plante en pot ?

Pour entretenir une plante en pot, penser à enlever les feuilles abîmées : celles qui sont jaunes, celles qui ont des taches ou celles qui ont mal supporté le transport. Pour prolonger la floraison des plantes en pot, retirer les fleurs fanées pour éviter que la plante ne s’épuise à former des graines.

La terre des pots ne doit jamais être sèche. Lors de l’arrosage, le feuillage ne doit pas être mouillé. L’eau qui coule dans la soucoupe ne doit plus s’y trouver après 2h.

Pour les plantes qui craignent le calcaire comme les orchidées et les azalées, utiliser de l’eau de pluie ou, à défaut, de l’eau de Volvic. Pour les autres plantes, il est conseillé de laisser reposer l’eau d’arrosage dans un récipient pendant 24h pour que le chlore s’évacue et qu’elle soit à température ambiante.

Pour un entretien optimal de votre plante en pot, tremper les pots dans l’eau quelques minutes chaque semaine pour éliminer les sels qui s’y accumulent.

Un apport d’engrais peut être fait au bout de 15 jours pour soutenir l’effort de floraison.

Utiliser pour cela un engrais « spécial plantes fleuries » en respectant les doses prescrites.

Quelles sont les plantes-cadeaux qui ont le plus de chance de survivre ?

Certaines plantes, comme les bégonias à grosses fleurs, les primevères obconiques et les cyclamens, ne survivent pas longtemps dans nos intérieurs.

Faire refleurir une plante en intérieur n’est pas toujours simple mais l’expérience peut largement être tentée.

  • Le cymbidium peut s’accrocher dans un arbre en été, jusqu’aux premières gelées.

Un apport d’engrais au printemps et au début de l’été est recommandé.

  • L’anthurium et le phaleonopsis sont des plantes qui se gardent à l’intérieur toute l’année. La floraison a lieu après une période plus sèche : supprimer un arrosage sur deux puis deux sur trois.
  • Le kalanchoé, le saintpaulia, le cactus de Noël et le clivia se maintiennent dans des petits pots. La floraison survient après une période sèche et plus fraîche au début de l’automne. Ces plantes frugales ne sortent pas en été.
  • L’amaryllis demande une terre humide et de l’engrais « plantes fleuries’ » toutes les deux semaines pour survivre en intérieur. Laisser au sec en début de l’été et rempoter en août. Il fleurit en été ou en automne.
  • L’azalée s’arrose régulièrement. Sa motte ne doit jamais être sèche. L’azalée se rempote en mai. Elle peut passer l’été dehors, à l’ombre, en apportant un engrais « plantes de terre de bruyère ». Elle fleurit entre mars et juin. Rentrer le pot dans une pièce fraîche et claire.
  • Le poinsettia s’arrose modérément. Il se taille court puis se sort à mi-ombre en été. Il demande un arrosage et un apport d’engrais « plantes vertes » régulier à partir d’octobre et pendant un mois et demi, le poinsettia se garde à l’obscurité au moins quatorze heures par jour. On peut l’enfermer dans un placard.
  • Les jacinthes peuvent se replanter au jardin après les dernières gelées. Elles donnent des «multiflores » deux à trois ans après.