– Terminer les travaux : labour, bêchage, épandage d’engrais de fond, etc.

– Surveiller les boutures en cours et éliminer celles qui présentent des traces de moisissures.

– Semer des pois de senteur.

– Hors gel, arroser les arbustes persistants.

– Terminer les plantations des arbustes et des vivaces à racines nues.

– Commencer à mettre les dahlias en végétation sous serre.

– Commencer à tailler les rosiers dans les régions au climat doux.

– Nettoyer les touffes d’hellébores et les bergénias.

– Diviser les perce-neige dès qu’ils ont défleuri.

– Dès les premiers réchauffements, semer en pleine terre les pois, les fèves, les ciboules et les panais.

– Repiquer l’ail blanc et les choux de printemps qui n’ont pas été repiqués en automne dernier.

– Essayer une culture de radis hâtifs sous châssis froid.

– Commencer à faire le plan de votre potager, en tenant compte de la rotation des cultures : n’installer jamais des plantes de la même famille 2 ans de suite sur le même carré.

– Planter les griffes d’asperges dans les tranchées.

– Mettre les pommes de terre à germer dans un endroit chaud.

– Commencer les divisions des vivaces, en conservant les parties jeunes en périphérie.

– Tailler les arbres fruitiers : pommiers, poiriers, framboisiers, groseilliers.

– Protéger la floraison précoce des pêchers avec des voiles.

– Continuer les plantations des fruitiers si le sol n’est pas gelé.

– Tailler la vigne.

– Semer des fleurs au chaud.

– Faire tremper les grosses graines de fleur pour faciliter la germination. Les placer dans des caissettes en les recouvrant d’un peu de terre. Attendre la levée en maintenant l’humidité.

– Faucher les engrais verts et les planter à 10 cm de profondeur.