Principe du rivetage

Le rivetage est une technique de ferronnerie très ancienne.
Riveter consiste à assembler deux pièces de métal à l’aide d’une tige avec une tête à une extrémité (qui va constituer ce que l’on nomme la rivure).
Comment est-ce possible ? Tout simplement en écrasant la tige du rivet contre sa tête, afin de ne former deux têtes reliant les deux pièces de métal de chaque côté.

Pour savoir comment riveter simplement 2 pièces de métal, consultez notre fiche.

Les types de rivet

Il existe de très nombreuses sortes de rivet.

Un rivet classique est pourvu  d’une tête arrondie et d’une longue tige.
Ces rivets traditionnels sont disponibles dans des longueurs très variées et fabriquées généralement dans un métal léger (acier doux, aluminium…) afin de faciliter leur pose.
Les formes de tête des rivets peuvent également varier, afin de les rendre plus esthétiques ou passe-partout.

L’autre grande catégorie de rivet est les rivets aveugles.
Ce sont les rivets que l’on utilise notamment pour la pose des plaques d’immatriculation.
Ils sont composés d’une tête centrale d’où dépassent deux tiges, de longueurs égales ou différentes selon les modèles.
Cette configuration permet de poser un rivet aveugle sur les assemblages inaccessibles à leur arrière.

Sur le même sujet, consultez également notre articles sur les différents types de vis.