Raboter le bois permet de lui donner une épaisseur spécifique ou de le lisser. Le rabot à main est muni d’un fer.
C’est une lame affutée et biseautée qui va enlever à chaque passage des copeaux de bois.
Le rabotage du bois vous sera utile dans plusieurs situations, comme par exemple pour empêcher une porte de frotter.

Préparations avant de raboter à la main

Prévoir un espace de travail assez large. Raboter nécessite en effet un mouvement assez ample au niveau des bras.

Le fer du rabot doit dépasser légèrement, de l’ordre de quelques dixièmes de cm.
Le fer doit également être parfaitement parallèle à la semelle du rabot.

Enlever régulièrement les copeaux de bois pour avoir une bonne visibilité de votre travail.

Attention à l’usure des fers. Prévoir toujours des lames de rechange pour ne pas être interrompu en plein travail.

Placer le morceau de bois à raboter sur une surface totalement stable et fixe.

En cas de nœuds dans le bois, donner des coups avec le fer du rabot en partant de l’extérieur jusqu’au centre du nœud.

Utiliser un rabot à main

Commencer à raboter en appuyant un peu plus sur l’avant du rabot.

En tenant des deux mains le rabot, suivre les veines du bois dans un mouvement ample et continu.

Enfin, quand la fin du bois approche, appuyer légèrement plus vers l’arrière du rabot.

Pour les chanfreins, placer le rabot légèrement de travers, en suivant l’angle désiré.

Si votre pièce de bois est trop petite pour un mouvement assez ample, prévoir un « martyr ». C’est-à-dire un bout de bois de la même hauteur qui servira à agrandir la surface de travail.

Consultez également notre fiche sur le décapage du bois pour plus d’informations.