La taille d’un arbuste devient nécessaire lorsque celui-ci devient un gros buisson informe et lorsque la floraison commence à décliner. La taille des arbustes est une opération simple mais qui peut être fatale à l’arbuste si elle n’est pas effectuée correctement.

Au sommaire :

La taille raisonnée des arbustes
Le recépage

La taille raisonnée des arbustes

La taille raisonnée des arbustes peut s’opérer sur plusieurs années et permet de rajeunir petit à petit un arbuste qui devient dégarni à la base et dont les fleurs deviennent rares.

Il s’agit de supprimer les branches les plus âgées au fil des années. La place dégagée va permettre aux nouvelles pousses de s’épanouir.

Comment effectuer une taille raisonnée ?

  1. Repérer un tiers des branches les plus grosses et les plus âgées
  2. Les scier le plus près du sol. Les coupes doivent être nettes.
  3. 2 ans après, supprimer un nouveau tiers. En profiter pour supprimer les nouvelles branches qui ne sont pas vigoureuses ou mal placées.
  4. 2 ans après, supprimer le dernier tiers des anciennes branches, tout en éclaircissant les nouvelles pousses.
  5. Continuer cette opération tous les 2 ans, en prenant soin de toujours supprimer les branches les plus anciennes et les plus épaisses.

Le recépage

Le recépage est une opération de taille consistant à couper toutes les branches de l’arbuste à quelques centimètres du sol.

Le recépage fait place nette pour provoquer le départ de nouvelles pousses vigoureuses. Ces nouvelles pousses sont issues de bourgeons non développés situés à la base des branches ou sous terre. Ces bourgeons sont appelés « latents ».

Le recépage est une taille sévère et radicale mais qui permet un nouvel arbuste plus robuste, plus régulier et plus aéré.

Le recépage s’effectue entre janvier et mars, en dehors des périodes de gel :

  1. Couper toutes les branches entre 10 et 20 cm du sol
  2. Pendant l’été, repérer les 6 branches les plus vigoureuses.
  3. En automne, supprimer les autres branches pour aérer la charpente.

Le recépage est un coup de jeune qui peut être fatal pour certains arbustes ne supportant pas cette taille, comme les thyms, lavandes, daphnés, cistes, coronilles, érables du Japon, genêts, hamamélis, hébés, magnolias, mimosas, piéris et grenadiers.

Le recépage reste une opération de taille qui doit demeurer une exception. Une taille régulière et modérée chaque année reste le meilleur garant d’un arbuste en forme.