La soudure à l’arc est idéale  pour relier solidement vos pièces de ferronnerie ou vos tuyaux.
Bien qu’impressionnante visuellement, cette technique ne présente pas beaucoup plus de difficultés qu’une soudure classique par brasage.

Le plus important est de vous assurer de bien respecter les consignes de sécurité de la soudure à l’arc.  Pensez également à bien choisir votre fer en consultant les  caractéristiques d’un fer à souder à l’arc.

La soudure à l’arc, étape par étape

Tout d’abord, préparer la soudure à l’arc en utilisant une brosse métallique afin de nettoyer les métaux.
Placer ensuite vos pièces métalliques sur un support stable et coincez-les dans un étau.
Consulter le tableau ci-dessous et choisissez le diamètre de votre électrode et l’intensité de la soudure en fonction du métal travaillé.

Métaux Épaisseur des métaux Électrode à choisir (diamètre en mm) Intensité en ampères à définir sur votre poste de soudure
Acier 1,52 ou 3

2 à 5

3 à 10

40 à 6060 à 70
80 à 100
100 à 130
1,6
2
2,5
3,2
Inox ou fonte De 3 pour la fonte et 3,5 pour l’inox et + 80 à 100 2,5
  1. Placer la pince à électrode sur une des pièces et frottez l’électrode à l’endroit précis de la soudure souhaitée. Des étincelles apparaissent : c’est le signe que l’arc se crée.
  2. Mettre l’électrode à 2 ou 3 mm de la pièce en formant un angle de 60° et s’assurer de garder une longueur d’arc constante et si possible égale au diamètre de l’électrode.
  3. La chaleur fait fondre petit à petit l’électrode. Descendre donc la main au fur et à mesure du rétrécissement de l’électrode tout en maintenant une distance de quelques millimètres.
  4. Laisser refroidir la soudure. Ne la toucher en aucun cas sans s’assurer de son refroidissement.
  5. Prendre un marteau à piquer pour enlever les impuretés crées sur le métal (appelées laitier).
  6. Enfin, utiliser la meuleuse pour lisser la pièce.