Bien de gens s’adonnent au jardinage et à la culture soit par passion soit pour occuper leur temps. Toutefois, il n’est pas offert à toute personne de disposer d’un lopin de terre ou assez d’espace lui permettant de planter ses fleurs ou plantes favorites. Ainsi, la culture par système d’hydroponie a été instaurée. Jadis, elle a été exclusivement attribuée aux industries dont les principales activités étaient l’horticulture. Actuellement, ce type de culture est appliqué par ceux qui en connaissent le procédé. En effet, rares sont les personnes qui en savent le fonctionnement.

La culture hydroponique indoor

La culture indoor est un procédé de culture hors du sol. Les végétaux se développent dans l’eau. La terre a été ingénieusement remplacée par des supports sur lesquels la plante grandit, cliquez ici pour plus d’infos. Lesdits supports peuvent être organiques ou minéraux et sont appelés « substrats » lesquels peuvent être la sphaigne du chili, des billes d’argile, de la laine de roche, les fibres de coco et tant d’autres. Ils constituent l’atout principal de la culture indoor. Les billes d’argile et la laine de roche sont réputées pour la culture hydroponique domestique. À ces substrats s’ajoutent les éléments nécessaires à la survie de la plante dont la lumière, l’eau, l’air et bien d’autres. Pour la lumière, il est recommandé aux horticulteurs débutants de recourir au cooltube ventilé et vitré lequel corrige et rectifie la chaleur de l’endroit cultivé. Quant aux engrais, il vaut mieux bien se renseigner sur le biobizz et le plagron.

Les avantages et les inconvénients de la culture hydroponique indoor

Cette technique de culture est très efficace par rapport à la culture en terre. Écologique et économique en terme d’espace, elle offre une multitude d’avantages en ce que les éléments nutritifs utiles au développement de la plante sont bien vérifiés et contrôlés. L’oxygène et les nutriments sont ingérés par les racines. La technique d’irrigation appliquée agit favorablement à la pousse de la plante. La culture indoor ne nécessite pas beaucoup d’espace et convient parfaitement à ceux qui veulent jouer aux cultivateurs en herbe, mais qui ne disposent pas d’endroit à cet effet. Les éléments pouvant nuire à la croissance de la plante tels que les insectes et les maladies sont de faible pourcentage. Elle n’encourra pas le risque d’assèchement. La récolte annuelle se trouve augmentée. Les inconvénients résident sur le fait d’un contrôle assidu et d’un suivi de près. Une veille permanente est nécessaire pour que le substrat utilisé ne soit pas trop arrosé ni asséché. À défaut, la plante risque de mourir. La culture indoor requiert des matériels assez onéreux. 

La réussite d’une culture hydroponique indoor

La condition sine qua non pour bien réussir une culture hydroponique indoor dépend d’une part, du principe de reproduction à l’intérieur des paramètres extérieurs tendant au bien-être de la plante, à son développement, à sa fructification ou sa floraison et d’autre part, d’un contrôle et d’un suivi permanent. Il importe aussi de bien connaître la plante qu’on voudrait cultiver. Pour ce faire, il s’avère essentiel de récolter toutes les indications la concernant. Le bon choix du substrat à utiliser contribue beaucoup pour faire une bonne culture indoor. L’utilisation d’un équipement adéquat à ce procédé de culture est prise en compte  pour que  le résultat soit conforme à l’attente du jardinier. Enfin, ce dernier se devrait impérativement d’apporter des soins particuliers à la vérification de l’eau, de l’air, de la lumière, du substrat et aux engrais hydroponiques tels le plagron, le biobizz. Bref, tout ce qui concourt à la croissance de la fleur ou du végétal doit être observé si le cultivateur espère obtenir le résultat escompté. Dans la culture indoor, le choix du substrat dépendra de la nature de la plante à cultiver et de la capacité du jardinier.