Vous voulez décorer l’extérieur de votre maison ? Vous ignorez comment y procéder ? Certains conseils vous sont utiles pour concevoir un parcours extérieur original et adapté à vos attentes. Sur ce, une galerie avec quelques-unes des réalisations dans les provinces de Vicence et de Vérone peuvent vous aider à trouver une idée déco parfaite.

Comment paver l’extérieur : l’importance du choix

Avez-vous déjà pensé que l’étage extérieur, avec la façade de la maison, est le premier message que vous donnez aux voisins, aux amis et aux passants ?

La manière de paver votre extérieur est donc un choix important d’un point de vue esthétique, mais aussi pratique. Pensez aux nombreuses fonctions qu’il remplit : relier la maison à l’extérieur, faciliter le passage en voiture et, tout simplement, rendre utilisable une partie du jardin.

Si vous choisissez un sol très lisse et facile à nettoyer, vous risquez de vous trouver en grande difficulté pendant la période hivernale.

Si le sol est praticable, il est conseillé d’éviter le blanc et les couleurs trop claires, sinon vous remarquerez immédiatement les traces laissées par les pneus de la voiture.

Si vous aimez un sol très rugueux, comme une pierre irrégulière, vous devez savoir que ce n’est pas la meilleure solution si vous avez des enfants à la maison qui aiment jouer dehors : les pantalons et les genoux ne seront pas sauvés, c’est sûr !

En dehors des sentiers, quel sentier ?

Que voulez-vous que votre sol dise à l’extérieur ? Vous avez peut-être remarqué que les géométries des chemins affectent la façon dont vous vous déplacez et votre perception de l’espace.

Le chemin droit est immédiat : il vous incite à le parcourir rapidement, ce qui rend l’espace autour de lui moins spacieux et un peu monotone.

Un chemin curviligne rend l’itinéraire plus sinueux, ralentissant ceux qui le parcourent. Créer des itinéraires alternatifs permet aussi de mieux définir l’extérieur, c’est aussi plus aventureux : pensez aux enfants qui, s’ils le peuvent, ne parcourent jamais le même chemin que leurs parents. Peut-on parler d’un esprit d’aventure ?

Les dimensions suggèrent aussi comment se déplacer : une route étroite et délimitée vous amène à accélérer, au contraire un large chemin avec de larges balayures sur les côtés infuse calme et sérénité pour que vous y fassiez face plus lentement.

En regardant les photos ci-dessous, vous verrez comment la taille du revêtement de sol influe sur le toucher.

Un petit format articulé, comme un cube de porphyre, rend le sol intéressant et curieux. Sur la deuxième photo, sur le côté opposé, la pierre de taille, réalisée en taille 50 x 100, laisse le milieu environnant comme protagoniste. Une simple allée, que vous ne voulez pas être remarqué.

Revêtement de sol extérieur : quel matériau choisir ?

Les matériaux qui peuvent être posés à l’extérieur sont nombreux. Il existe 3 catégories principales : la pierre naturelle, le grès cérame et le bois.

La pierre naturelle, sous toutes ses facettes : pavés, porphyre, marbre, taille, trani. C’est un choix élégant, durable et souvent un encouragement pour le territoire. Par exemple, on extrait de la pierre de taille, qui est posée dans beaucoup d’extérieurs.

Le grès est le matériau qui répond le mieux aux exigences de résistance au gel et de non-absorption. Un excellent matériau qui peut parfaitement imiter à la fois les matériaux en pierre naturelle et les solutions en bois.

Le bois est le matériau le plus chaleureux et le plus accueillant parmi ceux qui sont répertoriés, mais à l’extérieur, le choix du bois et de la finition est nécessaire pour une solution durable. Il faut admettre que c’est le matériel qui demande le plus d’entretien parmi ceux mentionnés, un bel engagement pour un bon résultat.

Concevoir l’extérieur, quelques conseils

Si vous êtes arrivé à ce point de l’article et que vous avez choisi de créer un chemin irrégulier, voici le conseil approprié : consacrez un espace de votre jardin à une grande plante, un rocher particulier ou un meuble qui vous plaît, de cette façon vous obtiendrez le changement de direction souhaité qui bifurquera de l’avenue à l’extérieur.

Un autre détail qu’il ne faut pas laisser au hasard est l’utilisation des lumières. Ne les considérez pas seulement comme un “moyen” de se déplacer dans l’obscurité : regardez sur la photo ci-dessous comment l’éclairage extérieur peut devenir un point de mire, un détail qui fait du crépuscule un moment agréable et serein.

Problèmes et criticités des étages extérieurs

Les matériaux les plus recherchés, ont un coût plus élevé qu’un moulage en béton ou que les matériaux autobloquants classiques.

Ces solutions moins coûteuses, dans des environnements très vastes tels que des rues communales courtes ou de longues allées, risquent de rendre l’itinéraire trop encombré et de limiter la quantité de sol perméable à la pluie.

Pour rendre ces solutions externes plus agréables, lorsqu’un changement radical n’est pas possible, il est recommandé d’utiliser du gravier. La conception d’un parterre de fleurs dans lequel le gravier est contenu par un système de fixation du gravier rend l’extérieur plus agréable et plus naturel.

En bref, chaque matériau présente des particularités positives et négatives.

Les matériaux naturels, comme la pierre, se tachent plus facilement que le grès, qui ne change pas avec le temps, mais s’il faut casser ou écailler un carreau, il serait difficile, peut-être après des années, d’en trouver un semblable ou similaire.

Enfin, le bois nécessite plus de soins. Il doit être traité année après année afin de ne pas laisser les agents atmosphériques ruiner la surface. De plus, comme il est toujours recommandé de le poser sur des magatelli (une pose qui implique l’utilisation d’un premier tissage de planches sur lesquelles les douelles sont ensuite ancrées), il faut se souvenir du nettoyage du fond pour éviter la stagnation de l’eau et la possibilité de nidification des insectes et des petits animaux.